ZarMusicPlanet

I Knew where Syd Barrett lived from zar on Vimeo.

….


Back To 1978 A Side from zar on Vimeo.

…..

….

BACK TO 1966 ( Part 2 ) from zar on Vimeo.

….

BACK TO 1966 ( part 1 ) from zar on Vimeo.

.
.

…Robot Princess « White Noise » ( Ghost Tape rds 001 )

.
.
.

Back To 1979 from zar on Vimeo.

….



Il y a la musique qu’on entend et celle qu’on écoute.
Celle qui vient à vous au quotidien,
qui passe en radio, à la télé, qui fait danser dans les mariages
et dans les grands festivals,
qui sédimente une culture populaire du divertissement dans l’inconscient collectif.

Et, il y a celle qu’on écoute pour soi et que l’on partage avec ses copains,
celle à laquelle on croit, qui permet de se créer
ses propres points de repères culturels, de se définir socialement,
que l’on apprécie pour ses qualités esthétiques, émotionnelles et parfois subversives, celle que l’on veut promouvoir et défendre parce qu’elle donne
un supplément d’âme à sa propre vie.
Ghost Tape est dans cette lignée là.

Thanx to support our Little Cassette Label !!!


Il y a la musique qu’on entend et celle qu’on écoute. Celle qui vient à vous au quotidien, qui passe en radio, à la télé, qui fait danser dans les mariages et dans les grands festivals, qui sédimente une culture populaire du divertissement dans l’inconscient collectif.
Et, il y a celle qu’on écoute pour soi et que l’on partage avec ses copains, celle à laquelle on croit, qui permet de se créer ses propres points de repères culturels, de se définir socialement, que l’on apprécie pour ses qualités esthétiques, émotionnelles et parfois subversives, celle que l’on veut promouvoir et défendre parce qu’elle donne un supplément d’âme à sa propre vie.
Ghost Tape est dans cette lignée là.
J’ai le plaisir de vous annoncer la sortie officielle de la première cassette de mon nouveau label.
Vous pouvez dès maintenant vous la procurer sur le lien ci-dessous
ou en me contactant directement.
Attention ! 50 copies disponibles…
Thanx to support my Cassette Label !!!
https://www.discogs.com/Robot-Princess-Garage-Island-Split-Cassette-/release/10377062
.




FRED ZINDI IS MY NAME
ROCK’N ROLL IS MY GAME
Acess Wild Flower

.

.
.


.


.

….



….



.

.
.
.


.

….
..


.


.


.
.
.

.mark-e-smith-christmas

 » De nos jours, les gens cramés vivants par la machine, au delà de toute récupération possible, ne sont plus ancrés dans rien. Ils perdent une telle part d’eux même qu’ils ne pourront plus jamais la retrouver et se contentent de flotter en n’ayant plus que le mot  » Voyage  » à la bouche. Plus d’histoires, plus d’anecdotes. rien que des voyages; repartir au Cambodge, visiter le Pakistan, l’Inde ou le Vietnam, ou je ne sais quel autre coin de la planète tout aussi ravagé par la misère et la guerre. Les mômes aujourd’hui font de économies dès l’âge de 7 ans pour aller en Australie parce qu’ils s’imaginent la vie là-bas en regardant des séries avant même de savoir tenir une fourchette.
Il est temps d’éradiquer cette notion selon laquelle on finit par se trouver soi-même en partant ailleurs ou qu’une nouvelle vie glorieuse va s’ouvrir à vous. Ceux qui pensent comme ça voudraient surout se débarrasser d’eux-même. On ne vit jamais ailleurs que dans sa tête.  »
Mark E Smith


Passenger Peru Friends Don't Call from zar on Vimeo.

.

.

.

.
.

.
.


.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
..
.
.
.
.

.
.
.
..
.


.

.

.


.
.
.
.


.

Miscellaneous Editing 1 Hotel Cinema from zar on Vimeo.

promo

https://vimeo.com/181200144

« Un matin d’été qui commence par une petite ballade histoire de se rafraîchir les jambes, de se dégourdir les idées, et de mettre à l’épreuve mon désir d’être emporté. Je finis par me perdre. J’arrive alors aux abords d’une décharge sauvage, je contemple, j’escalade… soudain je vois… »


.
.


.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.


..

.
.
.

.
.
..
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.10_700_700_081_erp_big
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

MM121_v5


.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Auto Radio

.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Slippertails I Will Peel You Open from zar on Vimeo.


.


Big Tomato rds cools
.
.
.
.


.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
;
;
;
.

ma jeune imaginationhttp://www.sparse.fr/2011/03/01/playlist-video-stef-bloch/

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

tumblr_o2cdvp4o3O1s4h3plo3_1280
.

…..
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Untitled-1


.
.
.
;
;
;
.
;
;
;

.
.
.
;
;
;
;
;

tumblr_o2cdvp4o3O1s4h3plo1_1280

.
.
.
.
.
.
.
.
;
;
;
.
.
;

Trumacht 6a2

J’ai découvert ces jeunes femmes en 2014 et depuis je les aime, Elles savent allier la fuzz, la pop, les anomalies soniques, et l’alcool comme peu savent le faire, leur manière de révéler les dissonances les empêchent de ressembler aux autres. Elles se passionnent pour la nomenclature des poissons ce qui leur donne ce côté effrayant ! brrrr !
Elles dorment dans les bras de leur chats qui sont gros et méchant comme des tigres. On termine l’écoute en ayant l’impression d’avoir fait une jolie promenade en terrain miné à un rythme effréné, en compagnie de jeunes filles relativement déséquilibrées !

Secret Shine

secret-shine-550x350

gray Scret Shine


R-534633-1128727619.jpeg
R-534633-1144572873.jpeg

Alvaarius B

Alvarius B (aka Alan Bishop) plays an extremely rare solo show, celebrating the release of his new LP, Baroque Primitiva, out on Poon Village. Support included Dredd Fpple and Chris Corsano, Marcia Bassett and Samara Lubelski, and Franklin's Mint. Shot at PA's Lounge in Somerville, Massachusetts on Saturday, February 19, 2011. © Tim Bugbee / Retna LTD

Alvarius B (aka Alan Bishop) plays an extremely rare solo show, celebrating the release of his new LP, Baroque Primitiva, out on Poon Village. Support included Dredd Fpple and Chris Corsano, Marcia Bassett and Samara Lubelski, and Franklin’s Mint. Shot at PA’s Lounge in Somerville, Massachusetts on Saturday, February 19, 2011. © Tim Bugbee / Retna LTD



Alvarius B

….Alvarius B  » Sorban Palid »
Trumacht 6a2

Formed in 2010 in Norman, Oklahoma, roughneck pop-punk quartet BRONCHO were started by guitarist/vocalist Ryan Lindsey, guitarist Ben King, bassist Jonathan Ford, and drummer Nathan Price. The project began as a loose recording session where Lindsey quickly sketched out a few ideas before sending them around to some friends for advice and ideas. Before long the careless demos became the basis of a full-on band, with Ford going so far as booking the group a show without consulting the other collaborators on the project. Taking inspiration from early punk acts like the Ramones and the Stooges, and applying liberal amounts of '80s college rock grit, BRONCHO were born. The band's first full-length outing, Can't Get Past the Lips, surfaced in 2011, and eventually led to press and national touring, ranking as one of NPR's best-of-2011 albums, among other accolades. The album was re-released in 2013 on producer Kevin Augunas' label Fairfax Recordings, and the band started recording a second album. After leaving the label and Augunas, the group issued a single for Park the Van, "Try Me Out Sometime," in 2011, then returned with a single for CQ Records in 2013. The song, the unstoppably catchy "It's On," was used memorably over the end titles on the third season of hit television show Girls. Moving to a new label, Dine Alone, and down to the trio of Lindsey, King, and Price, the band's long-awaited second album, Just Enough Hip to Be Woman, was released in the fall of 2014.

Formed in 2010 in Norman, Oklahoma, roughneck pop-punk quartet BRONCHO were started by guitarist/vocalist Ryan Lindsey, guitarist Ben King, bassist Jonathan Ford, and drummer Nathan Price. The project began as a loose recording session where Lindsey quickly sketched out a few ideas before sending them around to some friends for advice and ideas. Before long the careless demos became the basis of a full-on band, with Ford going so far as booking the group a show without consulting the other collaborators on the project. Taking inspiration from early punk acts like the Ramones and the Stooges, and applying liberal amounts of ’80s college rock grit, BRONCHO were born. The band’s first full-length outing, Can’t Get Past the Lips, surfaced in 2011, and eventually led to press and national touring, ranking as one of NPR’s best-of-2011 albums, among other accolades. The album was re-released in 2013 on producer Kevin Augunas’ label Fairfax Recordings, and the band started recording a second album. After leaving the label and Augunas, the group issued a single for Park the Van, « Try Me Out Sometime, » in 2011, then returned with a single for CQ Records in 2013. The song, the unstoppably catchy « It’s On, » was used memorably over the end titles on the third season of hit television show Girls. Moving to a new label, Dine Alone, and down to the trio of Lindsey, King, and Price, the band’s long-awaited second album, Just Enough Hip to Be Woman, was released in the fall of 2014.



Broncho 7'



Trumacht 6a2



Difficile de rationaliser le troisième disque de Big Tomato rds…il faut aller chercher loin dans l’infra-genre spacial, là où se trouvent les vrais charmeurs de tympans ; ceux qui ont le don d’écrire des sérénades aux confins de la grâce qui t’embarquent direct là où le charme agit discrètement en te filant entre les doigts. En effet, c’est insidieusement que Robert Preston Collum (Chef d’orchestre solitaire de Pink Mexico) vous injecte un élixir magnétique dont lui seul à le secret, qui finit par créer chez l’auditeur une sorte d’ivresse subtil et douce qui ne brusque rien, qui ne précipite rien, mais qui te précipite dans une dimension où défilent des cercles concentriques larges et colorés qui te feront crier « Au fou !!! » sans crier gare. Tu comprendras à ton retour, que, c’est peut être cela faire un disque de Rock aujourd’hui. Quitter les autoroutes battues et reprendre les sentiers sinueux qui bifurquent vers nulle part et qui te ramène sur coussin d’air à la case départ.

Oui, ce disque à les qualités du Rock Primitif Américain, un parfum Brut, Cru, Fuzzy, Psych-Garage-Grunge, mais avec en plus une élégance d’Esthète Azimuté dans la lignée plus ou moins indirecte des Buttholes, de la bande Neutral Milk Hotel, ou encore Spacemen 3. Oui, comme eux, Pink Mexico a le don d’apprivoiser le rose avec une onde de plaisir certes, chargée en psychotropes mais, dénuée d’artifice. Un disque qui régale aussi par son côté « Musique de chambre » !

Robert transforme chaque morceau en un produit dopant à fort pouvoir addictif et revigorant. Ces ondes immédiatement reconnaissables et parfaitement insituables, sont l’œuvre d’un savant qui sans se prendre au sérieux, agit avec une grande assurance pour arriver à un résultat plein de grâce et vertigineusement Joussif, Pop et Vénéneux. Un enregistrement bouleversant, mais comme toujours avec Big Tomato, seulement pour ceux qui se donneront la peine de s’y abandonner.

Signe Particulier : Tout les titres de ce EP ont étés conçus au fond du garage sous la douche Rose Mexicaine de Robert.

Information complémentaire : Pink Mexico is a purplish pink tone of the colour “rose”, Vivid, and saturated.

« Pnik Mxeico » est son 1er album, et la troisième sortie de notre label. Comme d’habitude, uniquement en vinyle, 300 exemplaires.

Trumacht 6a2

Ghost Tape 6 by Zarplanet on Mixcloud

damagedbug1
.
.
…Damaged Bug suscite à mes oreilles une sorte de fanatisme…un truc à effet « longue portée » !
Et ouais mec !

.

Jet In Jungle from S Wadsworth Adams on Vimeo.

….
….
Trumacht 6a2

GHOST TAPE 2 by Zarplanet on Mixcloud


Trumacht 6a2

GHOST TAPE 1 by Zarplanet on Mixcloud

Trumacht 6a2

Radio Yeah Vol 99 by Zarplanet on Mixcloud

Trumacht 6a2


LOS ANGELES California 2015




Trumacht 6a2

slippertails-vinyle

Voilà un groupe, qui ne se soucie pas de « l’air du temps ». La personnalité du duo, est bien trop chargée pour ça.

Nick Casertano, chante ses élans romantiques hallucinés, frontalement et de manière fulgurante, éblouissante, nucléaire et mystique, dans un déluge de sons et de soie. Un genre de cascadeur insomniaque et tourmenté à l’agilité musicale omniprésente et ensorcelée. L’exemple type du mec né avec de vraies prédispositions musicales, mais qui n’en fait qu’à sa tête, et dans sa tête, c’est un sacré bordel ! Un bordel insaisissable.

Objet Sonore irrésistible ! Un truc à contre courant et chargé d’une formidable énergie. Enfin quelque chose de nouveau sous le soleil…Une expérience, un élixir de plénitude en galette.
A la première écoute, on est surpris et instantanément charmé et vous sentez déjà que ce disque vous emmènera beaucoup plus loin que vous ne l’aviez imaginé…loin de « l’indie cute »…hors de la Zone de Confort.
Lorsque vous écouterez cet objet jusqu’à la lie vous vous réveillerez, envouté, sans savoir si vous avez rêvé ou vécu 25 minutes différentes d’une force prodigieuse à haut pouvoir expiatoire, vous reviendrez à la réalité, avec ancré au fond des oreilles, un petit goût de « reviens-y ».
Un Miracle. La plus belle chose qui soit arrivée au monde depuis la chute de Rome.

Sans être un prophète, je peux déjà vous annoncer que ce disque, à peine sorti, est déjà un disque Culte, Mythique…dans un monde parallèle et souterrain. Mythique et Radical.
Il en possède la moelle et les contours aux reflets jubilatoires à combustion lente.
Ce disque est de ceux qui méritent la reconnaissance Céleste.
Mais Attention !!! … La hauteur du voyage dépendra aussi et dépendra surtout, de votre envie d’être emporté par ce joyau Sombre et Ardent.

Petite précision : Dans ma discothèque, où les disques sont classés par émotions et suivant un ordre analogique, je rangerais soigneusement ce disque quelque part entre :
– Jimi Hendrix
– Mule « If i don’t six »
– Plainfield
– Nirvana “Bleach” millésime
– Neutral Milk Hotel “Everything is…” entre autres
– Buttholes Surfers
– Teenage Jesus and the Jerks
– Television personalities
DRING !!!!! – Allo !…
– Mon très bon copain Luc : « …Euh…Television Personalities ?…Tu auras du mal à le ranger à côté, vu que t’en as pas ! »
– « AH…oui c’est pas faux… au fait c’est vrai ça, pourquoi j’ai mis Television personalities… ???  »
– « Le Malin a dû te jouer un tour… »

Disponible ici : http://www.big-tomato-records.com/index.php/fr/artistes/slippertails

Slippertails " Hip New Jerk " Zar 2015 from zar on Vimeo.

Trumacht 6a2

ROB JO STAR BAND
Voler parfois nous manque.Tous les bons groupes le savent sinon ils ne joueraient pas. Rob Jo Star Band surgit du passé légèrement dépenaillés, accompagné d’un SON ! de première classe. En 1972 il ne s’agissait pas mes frères, d’arriver quelque part, mais plutôt ailleurs en déplaçant grace à l’électricité, les ondes autour des zones où tout s’échange, autour des zones où tout se change, autour de zones où tout change.
Electricité, velours,orage.
They should not have bubbled their hair !
rob jo star band – acid revolution (1972)

Trumacht 6a2
 width=Syd Barrett ou l’un des grands mystères du rock. Fondateur et premier chanteur du groupe Pink Floyd, il en est exclu en 1968 pour avoir abusé des drogues, notamment psychédéliques. Malgré deux albums solo, Syd sombre dans la folie : il ne quitte plus le jardin familial après 1972. Un an avant son décès en juillet 2006,Nicolas Ruffault lui consacrait un reportage – trop beau pour être vrai – en Bretagne.
… Un trip avec Syd Barett  » J’aime plus l’herbe. »


Trumacht 6a2

Here we go….
Here we go….
All I see inside my head
is (Gentle silent secret snow)
with shifting walls of blinding light, I’ll have you know.

No one would believe that she was running away
she packed up her belongings and she was gone
the very next day

Nikki was in the KKK
and Lisa was a Nazi too
they both had half a brain
so together they were sane
and looked about as smart as their shoes

Now Nikki got word through the underground
that Mona was Lisa’s real name
She bled on his jacket when he shot her in the neck
That’s about all she could (gain)

I’m still sleepin’ in
The graveyard is weepin’
They’re catching angels as they fall
I know you don’t believe it
but she really should believe it
She fell in love with Lauren Bacall
(I don’t believe it. Somewhere, maybe out in East L.A.)

No one would believe that she was running away
she packed up her belongings and she was gone
the very next day

Nikki never wanted any children at all
and Terry was Courtney’s little girl
she turned tricks in a white trash mall
and shot dope with Cecil at home
she wanted to have fun with her daddy’s shotgun
she held it right up to his head
his glasses fell at first
but they were followed by a burst
of fiery hot balls of lead

Time’s still sleepin’ in
The graveyard is weepin’
they’re catching angels as they fall
I know you don’t believe it
but I really should be leaving
she fell in love with Lauren Bacall
(Maybe out (in Pleasant Grove))

No one would believe that she was running away
she packed up her belongings and she was gone
the very next day





Trumacht 6a2
….
There’s a disturbing trend !
La musique avait toujours eu une importance fondamentale à ses yeux. Elle y puisait le réconfort d’un pouvoir supérieur vers lequel l’inclinait ses spéculations philosophiques.
Depuis quelques semaines, le salon se chargeait d’une signification nouvelle pour elle…dès lors, elle se demandait si son exploration poussée à son terme ne la conduirait pas dans quelque repli caché répondant à quelques unes des questions qu’elle se posait dans sa quête effrénée vers l’abstrait.
Là, à quelques pas du phono, ce foyer d’où partaient en étoiles toutes les terminaisons nerveuses de son corps et vers lequel affluaient toutes les émotions venues de la surface, au grand scandale de ses voisins, elle pressentait au fond d’elle-même, le premier seuil de l’Absolu.
Elle arpentait la musique et s’y précipitait comme d’autre arpentent et se précipitent sur Twitter , Youporn ou Facebook ou sur la dernière marque de tampon à la mode. Déçue par le dernier Of Montréal, elle s’était remise à boire…un petit peu. Lorsque Noémie Williams écoutait un disque c’était une expérience intense…très intense et donc, elle buvait davantage. Et elle arpentait la pièce et elle se précipitait sur les tiroirs à médocs à quelques pas du phono, ce foyer d’où partaient en étoiles toutes les terminaisons nerveuses de son corps et vers lequel affluaient toutes les émotions venues de la surface. La musique avait toujours eu une importance fondamentale à ses yeux. Elle y puisait le réconfort d’un pouvoir supérieur vers lequel l’inclinaient ses spéculations philosophiques sur l’abstrait. Là, à quelques pas du phono, après quelques heures de réflexion, Noémie Williams se décida à oublier définitivement le dernier Of Montréal. Elle su que son exploration poussée à son terme ne la conduirait nulle part. Elle avait besoin d’un choc, elle avait besoin d’un electrochoc. Noémie Williams pris les choses en mains. Noémie Williams pris la chose en mains. La chose s’appellait « Slippertails ». Noémie Williams savait que dès qu’elle mettrait ce disque, le salon se chargerait à nouveau d’une signification nouvelle pour elle , Noémie Williams savait que son exploration poussée à son terme la conduirait dans des replis cachés répondant à quelques une des questions qu’elle se posait dans sa quête effrénée vers l’abstrait. Au grand scandale de ses voisins.
………………..

Slippertails " I wanna take pills with you " ( zarplanet.net ) from zar on Vimeo.

…………………………………………….
Trumacht 6a2

L’Horizon de la cave. Référent Absolu.
A Colesville Maryland. Sam, Sam Rosenberg regarda Daniel Pouridas et Daniel, Daniel Pouridas regarda Sam. C’était l’hiver. C’était la nuit à Colesville Maryland. Sam le perfectionniste. Sam le volontaire. Sam le guitariste. Sam Rosenberg le chanteur de 2 inch Astronauts savait que Daniel, Daniel l’introverti, Daniel le silencieux, Daniel Pouridas le bassiste arraché de 2 Inch Astronauts détestait attendre. Surtout l’hiver, surtout la nuit à Colesville Maryland dans cette cave merdique de cette banlieue merdique pleine de gamins. De gamins hispaniques. De gamins asiatiques. De musiciens et d’incompris, puisant leur force dans cette mixité iconoclaste. Dans cette cave merdique de Colesville Maryland, Sam, Sam Rosenberg et Daniel, Daniel Pouridas attendaient. Ils attendaient, guitares armées. Sam et Daniel attendaient Matt, Matt Gatwood. Matt Gatwood le troisième homme de 2 Inch Astronauts. Dans le couloir menant à cette cave merdique de Colesville Maryland, Matt, le batteur spectral de 2 Inch Astronauts marmonnait, se grattant le menton, se tapotant le ventre. Matt Gatwood arrivait et Matt Gatwood maintenant chantonnait du Jawbox. Et Matt Gatwood chantonnait « Secret History » de Jawbox. Et Matt, Matt Gatwood se hâte. Et Matt Gatwood arrive devant la porte du repaire de 2 Inch Astronauts. Et les baguettes de Matt frappent la porte. Et Sam, Sam Rosenberg ouvre la porte en marmonnant. Et Daniel, Daniel Pouridas, le silencieux. Daniel Pouridas le bassiste de 2 Inch Astronauts attend en se grattant le menton, en se tapotant le ventre. La pièce est longue, la lumière est blanche, les diodes sont rouges, les ombres sont longues. Matt Gatwood s’assit à l’arrière de sa batterie Rodgers. Sam déglutit. Sam monte le son de son ampli Fender Super Reverb de 1965. Daniel cligne des paupières. Daniel se lève. Daniel fini sa bière. Daniel monte le son de son Peavey Centurion Mark III. Et Matt, Matt Gatwood, passe un énorme joint à Daniel Pouridas et hurle dans l’ombre :
-« FOULBROOD !!!! »
tac tac tac tac

…………………part of your scene
……………………………………………………………

……………………………………………………
Trumacht 6a2
…………………………………….
……………………………………
– » C’est pas comme si on disait que Fang est un des rares groupes qui valait la peine qu’on en parle en 1983 ! »
tumblr_nna956FNTD1qite7lo1_1280
I’m goin’ to Hollywood, they’ll see that I’m so good
I won’t care how I feel, and I’ll get to fuck Brooke Shields
I’ll just sit and grin, the money will roll right in
I want to be a star, I’m going to have a car
And you’ll have to admit, I’ll be rich as shit
I’ll just sit and grin, the money will roll right in
I would give you some, if you only would have treated me nice
You’ll wish that you did, you’ll feel pretty stupid
I’ll just sit and grin, the money will roll right in
It’s fun to be a star, it’s nice to have a car
Yeah, you’ll have to admit, that I’ll be rich as shit
And I’ll just sit and grin, the money will roll right in
The money will roll right in

cellule